Les atouts de la formation

Une ouverture à l'international

Une attention toute particulière est accordée à l’enseignement de l’anglais. D’autres langues (allemand, espagnol, italien, russe, japonais, chinois) sont optionnelles ou accessibles sur la base du volontariat.

Pour les élèves suivant le cursus « classique » , la troisième année de scolarité peut être également accomplie dans une université étrangère (Suède, Espagne, Allemagne et Canada) ou dans une autre université française.

Le stage industriel de deuxième année est celui qui s’ouvre le plus facilement à l’international. Il y a de nombreuses possibilités dans la plupart des pays européens ainsi qu’en Amérique du Nord et en Asie.

Les élèves-ingénieurs, étudiants et apprentis, de la promotion recrutée en juin 2013 devront tous effectués un séjour de minimum 10 semaines à l'étranger.

  • La possibilité d'obtenir un double diplôme

Mines Nancy et la Hochschule de Mannheim ont conclu en 1994 un accord de double diplôme, qui permet aux élèves ingénieurs germanistes d’effectuer 18 mois en Allemagne, avec le soutien financier de l’Université Franco-Allemande (UFA).

La première année à l'Institut Supérieur d'Ingénierie de la Conception est accompagnée d'une préparation linguistique spécifique

La deuxième année se déroule à la Hochschule de Mannheim, en milieu d'année le diplôme de bachelor Maschinenbau est obtenu après soutenance. Les élèves-ingénieurs reprennent la partie française en troisième année et pour les français le stage de troisième année se déroule en Allemagne ou dans un autre pays.

Suite à la validation des deux formations, les étudiants obtiennent le Master Maschinenbau et le diplôme d’Ingénieur (grade de Master) de Mines Nancy spécialité Ingénierie de la Conception.

> consultez le site de l'Université franco-allemande
> consultez le site de la Hochschule Mannheim

Une pédagogie par projet pour développer la créativité et l’esprit d’initiative

L’activité « projet » développe la créativité et l’esprit d’initiative. Liée au cours de conception de produits, elle est l’occasion d’appliquer les méthodes et les outils de la filière numérique liée à la conception, à la simulation, au calcul et à la réalisation de maquettes et prototypes.

> En 1re année : projet de « conception de produits innovants » autour d’un thème faisant appel à l’ergonomie et au design
> En 2e et 3e année : projet de « conception de produits de type intégré », pour la création d’un nouveau produit à caractère innovant en partenariat avec une entreprise (le projet se déroule sur 12 mois).

Un cursus rythmé par les périodes de stage afin de servir au mieux le projet professionnel de chacun

L’activité de stage représente la moitié du temps passé dans la formation. Elle s’exerce en complément des enseignements généraux, scientifiques et technologiques, afin de servir au mieux le projet professionnel de chacun.

Le futur ingénieur doit donc se positionner par rapport à son avenir et capitaliser les connaissances et l’expérience professionnelle qui viendront enrichir son offre de compétences.

> En 1re année : le stage se déroule dans un bureau d’études, en tant que technicien supérieur confirmé, sur une mission qui concerne l’étude, le développement et/ou la mise au point d’un produit ou d’un outillage.
> En 2e année : le stage s’effectue au niveau assistant-ingénieur, de préférence dans une démarche Recherche & Développement de produits ou d’outillages.
> En 3e année : le stage peut être préliminaire à une embauche. Il s’agit de se positionner sur une mission d’ingénieur ayant en charge la responsabilité totale d’un projet.

Des partenaires économiques très impliqués

Cette formation et sa recherche associée sont le fruit d’un partenariat scientifique, technologique et industriel particulièrement innovant. Mines Nancy conduit cette formation dans l’environnement technologique et industriel du Pôle VIRTUREAL de Saint- Dié-des-Vosges, avec ses partenaires :

> Le CIRTES (Centre européen de recherche et de transfert en développement rapide de produits), structure de recherche sous contrat (SRC), membre du PRETT Lorraine et de l'Institut Carnot ICEEL
> L’École des Mines d’Albi-Carmaux (ENSTIMAC) et en particulier son centre de recherche en optimisation des outillages de mise en forme (CROMeP)
> Le LEMTA (Laboratoire d’Énergétique et de Mécanique Théorique et Appliquée), auquel l'Equipe de Recherche du GIP-InSIC est rattachée, l'Institut Jean Lamour

Dans une action portée à la fois :
- par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et par le Ministère de l’Industrie
- avec le soutien de la Fédération de la Plasturgie, de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie, de la Fédération des Industries de la Mécanique, du Syndicat National du Caoutchouc et des Polymères, de groupes industriels leaders du secteur et de PMI lorraines innovantes
- et une implication forte de l’Union Européenne ainsi que des collectivités territoriales, en particulier de la ville de Saint-Dié-des-Vosges.

ENTREPRISES PARTENAIRES :
ACTARUS, AIRBUS INDUSTRIE, AKKA, ALTECO TECHNOLOGIES, AREVA, BACCARAT, BASEL TECHNIK AEROSPACE, CEA, DAM, CONVERTEAM, DAILLOT, DAUM, DELPHI, ECLATEC, FAURECIA, FIVES CRYOGÉNIE, FIVES NORDON, GANTOIS, GRUPO ANTOLIN, INTEVA PRODUCTS, SOGEFI, MBDA, MEA, MECACHROME, MECAPLAST-ARIES, MERCEDES BENZ, MECMAS, NUMALLIANCE MACSOFT, PIERBURG, PRECILEC, PSA, PTP INDUSTRY, REALMECA, RENAULT, ROLEX, SAFRAN, SAINT-GOBAIN PAM, SIMEDA, SOGECLAIR, STEELCASE, VHM HEINRICH, VOLVO TRUCKS, WAGON, 3D PROD...